Contribuez à l'avenir de la faïencerie HB Henriot ! Achetez leur cochon-tirelire

Publié le par zebuloneuf

Contribuez à l'avenir de HB Henriot !

 Le 4 février 2011 la faïencerie HB-Henriot a été mise en redressement judiciaire par le Tribunal de Commerce de Quimper.
Cette annonce, relayée par les médias, a suscité de nombreuses réactions d’un public affecté par l’incertitude qui pèse sur l’avenir de cette entreprise symbole du savoir-faire breton.

Aujourd’hui, l’entreprise a besoin de tous pour conforter ses ventes et se donner plus de temps pour la recherche d’un repreneur.

HB-Henriot vous propose d’acquérir un objet emblématique de la faïence de Quimper : le cochon tirelire revêtu de sa parure Gwenn Ha Du – un modèle déposé aux couleurs de la Bretagne.Série limitée avec signature spécifique :  « HB-Henriot – 2011 – Quimper – France » et certificat d’authenticité.

Pourquoi commander ?

 

Commander le cochon tirelire Gwenn Ha Du, c'est :

  • Contribuer à assurer un avenir à la faïencerie HB-Henriot
  • Aider au maintien de ses emplois à Quimper,
  • Préserver et transmettre un savoir-faire rare distingué par le label d’Etat
  • « Entreprise du Patrimoine Vivant »
  • Faire un geste citoyen et défendre les valeurs du bel objet Made in France tout en se faisant plaisir.
Je commande !

 

 

C'est une affaire qui marche! Lu sur Novopress:http://fr.novopress.info/84320/hb-henriot-le-cochon-ca-marche/?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed%3A+novopressfrance+%28%3A%3A+Novopress.info+France%29

 

En quelques semaines, la pièce est devenue une vedette, et les commandes affluent. Selon la direction le cap des 700 tirelires vendues est aujourd’hui dépassé. Les clients le préfèrent en majorité personnalisé, avec un prénom ou une autre inscription originale. La quasi-totalité des commandes s’accompagne d’un petit mot d’encouragement pour la faïencerie, témoignant de l’attachement à cette entreprise emblématique de la Bretagne.

 

Page d'accueil de la faïencerie: http://www.hb-henriot.com/fr/actualite/index.php

Commenter cet article