A Bayonne la gauche qui dit le BIEN et le MAL- Amen- dit vouloir porter plainte contre le site "raciste" actionsita. Même pas peur!

Publié le par zebuloneuf


Les néos curés de la nouvelle religion de l’antiracisme à sens unique, de l’antiracisme  dévoyé de la gauche que Finkielkraut qualifie si justement de communisme du XXIième siècle disent  le BIEN et le MAL à Bayonne (et ailleurs).

Le Bien c’est eux, le camp autoproclamé des progressistes, qui n’en peuvent plus de se sentir tellement meilleurs que les autres et qui ostracisent excommunient à tour de bras tous ceux qui n’ont pas l’heur de penser comme eux vite qualifiés de racistes, xénophobes, de suppôts de l’extrême droite sans la moindre justification.

Quelle prétention!

AMIS SITAYENS SI CE SITE DEVAIT ETRE FERME D'AUTRES SONT DEJA LA POUR PRENDRE LE RELAI. METTEZ-LES DANS VOS LIENS.

Si vous préférez ne pas laisser de trace de votre passage sur actionsita.com utilisez un proxy (site intermédiaire qui va laisser son IP à lui à la place du vôtre). Comment faire? Aller sur le site(proxy) http://nolimitbrowsing.com

et placer à l'endroit requis l'URL http://actionsita.com puis cliquer sur surf now!  Et vous voilà sur le blog actionsita.com incognito.

 

Participez nombreux aux actions SITA insupportables pour les néo-curés de la gauche bienpensante. Comment, des citoyens français auraient le culot d' écrire à leurs élus pour leur faire connaître leur opinion sans demander l'autorisation aux commissaires politiques de la gauche.  Inacceptable dans notre démocrassie!

Ce site lutte, comme tant d'autres, contre les textes islamiques, pas contre les musulmans. Comment dès lors pourrait-il être qualifié de raciste? Par quelle perversité de l'esprit nos altéro-gaucho-verdâtres-islamocollabos peuvent-ils psalmaudier que  "critiquer l'islam c'est être raciste"

Quand Libération publie une photo du pape avec une capote là aucune réaction de nos bons apôtres du racisme à sens unique ou plutôt si cela les fait beaucoup rigoler.STOP aux faux-culs de la gauche de Bayonne.

INTERNET. Après l'immixtion de liens vers des sites xénophobes sur le portail du PS local, l'opposition de gauche au Conseil municipal va en justice. Le projet de mosquée affleure. La gauche porte plainte contre trois sites racistes

La mosquée de Bayonne peut compter sur la protection des socialistes pour répandre les enseignements du coran et inculquer l’exemple de mahomet.

Les vaillants zéros héros socialistes locaux qui défendent les Zimigrés, les Sanpapiés, les Zoprimédelatere, et, accessoirement, les travailleurs Franssés (quand il leur reste un peu de temps, parce qu’avec les précédents ça fait du taf…), les Jeanne d’Arc (euh, non, pas Jeanne d’Arc !) Jean Jaurès des masses laborieuses et du peuple populaire qui se lève tôt, ils sont là qui veillent, tels des phares glorieux dans la nuit du retour des Zeurléplussombredeunotristoâre.

Et les pédalos (euh, je veux dire : les socialos) vont héroïquement, au péril de leur vie, avec la bravoure et la clairvoyance visionnaire qui les caractérise, ils vont, mesdames et messieurs, ils vont… ils VONT, oui ils vont le faire, ils vont “porte et plinthes” !

Ouh là là, qu’est ce que ça fait peur… :-)

Non mais, c’est vrai quoi, voilà maintenant que le peuple se charge de vouloir lui-même informer le peuple par des actions SITA… Où irait le socialisme si les socialistes laissaient faire ça ? Hein, je vous le demande… (le premier qui répond “dans la même poubelle que le communisme” gagne une chupa-chups)

Les fameux sites incriminés dont tout un chacun pourra mesurer à quel point ils incitent à la violence… contrairement à l’aimable pacifisme tolérant du coran qui n’invite qu’a tuer les infidèles, à couper les mains des voleurs, à crucifier ceux qui combattent l’islam (après leur avoir coupé une jambe, c’est moins lourd ensuite pour relever la croix…), à frapper les femmes dont on soupçonne la désobéissance, etc. etc. : Le blog de Zebuloneuf, actionsita.com et sitajoeblack.wordpress.com

http://www.sudouest.com/pays-basque/actualite/

bayonne/article/708290/mil/5112728.html

L'information à Bayonne par l'armée du racisme

Idée : pastiche de l’affiche du film “L’armée du crime” par Bergolix

Les pieds Nickelés Pro-mosquée du conseil municipal de Bayonne ne liront probablement jamais le présent article. Aidons-les à prendre conscience du ridicule de leur “portage de plinthe” (une “plinthe” est une espèce de truc poussiéreux au ras-du sol).

ACTION

C’est très simple avec la méthode Amnesty International SITA : une lettre dans une enveloppe timbrée, envoyée par la poste (voir tinyurl.com/6r4fsu et tinyurl.com/592ezu )

Et c’est très efficace, voir tinyurl.com/6YJBNY, tinyurl.com/65VA54, tinyurl.com/56o47F etc.

Quoi mettre dans l’enveloppe ?

Un document PDF de 2 pages contenant  le texte du présent article situé au-dessus du mot ACTION, après sa conversion en PDF et qui est  logé à la page: http://sitasecure.files.wordpress.com/2009/09/curesdebayonne.pdf (Pour imprimer on va sur cette page ,  le document apparait, on peut jouer avec les boutons – et + pour rendre le texte plus ou moins lisible sur l’écran ( la police restant, elle,  inchangée à l’impression) puis on coche l’option choisie, par exemple page active pour imprimer la page que l’on voit ou pages 2-2 pour imprimer la page 2 puis on lance l’impression en cliquant sur OK. On répète éventuellement l’opération pour imprimer la deuxième page au verso de la première)

Qui sont les destinataires ?

Choisir un conseiller municipal de Bayonne à informer : www.bayonne.fr/index.php?id=les_elus

L’adresse postale publique des conseillers municipaux est celle de la mairie, elle est indiquée sur la page “Contact” www.bayonne.fr/index.php?id=contactez-nous

Vous pouvez aussi rechercher les adresses postales publiques dans les pages blanches de l’annuaire public du téléphone, pagesblanches.fr, tant il est vrai que l’on réfléchit mieux chez soi aux conséquences de ses décisions.

Suggestion de Dominique le 18/09/2009 à 23 h 04 mi : hormis l’équipe municipale, dont je ne suis pas sûr qu’on puisse attendre quelque résilience, envoyer cet excellent article également à d’honnêtes citoyens bayonnais : ils sauront, eux, faire leur profit de ces informations.

Les internautes qui souhaitent informer d’honnêtes citoyens bayonnais comme suggéré ci-dessus par Dominique peuvent suivre la méthode exposée par l’association CODEPAF pour la distribution postale de leur tract. Pour faire d’une pierre deux lapidationscoups vous pouvez utiliser un tract du CODEPAF comme document complémentaire

Finition

Un timbre au tarif de base “20 grammes” permet d’envoyer deux feuilles. Vous pouvez donc rajouter une deuxième feuille (recto-verso = deux pages) avec des informations complémentaires afin de permettre à vos interlocuteurs une meilleure compréhension de l’islam, par exemple au choix parmi les différents argumentaires et tracts au format PDF: http://tinyurl.com/ksudr9

Voilà, ce n’est pas plus compliqué que ça d’aider

un conseil municipal à comprendre le principe du boomerang !

Vous pouvez bien évidemment répéter l’opération à volonté :-) tant que vous avez des timbres, des enveloppes, du papier, de l’encre dans votre imprimante et un peu de temps.

Éventuellement, vous pouvez recenser vos actions au sitathon.blogspot.com afin d’inciter d’autres internautes à agir de même, et vous inscrire à la lettre d’information alertes-sita.blogspot.com pour être averti des prochaines actions.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

zebuloneuf 05/10/2009 23:23


poitevin86 votre commentaire est hors sujet car ici on parle de Bayonne. Pouvez-vous nous raconter ce qui s'est passé à Poitiers car l'article que vous invoquez sur la nouvelle république n'est
plus disponible.


poitevin 86 04/10/2009 18:34


Allez voir la nouvelle republique du 04 10 2009
Et bien non ce n'est pas l'extreme droite mais de simples citoyen
poitevin 86


zebuloneuf 30/09/2009 23:06


Merci Zorg,
Demain je publierai votre lettre ouverte aux élus Bayonnais en invitant les internautes à leur envoyer par courrier.


zorg 30/09/2009 12:11


Toute la lettre n'est pas passée. La suite :

ixité.
On a vu récement dans certains pays de la communauté européenne, des piscines des places de théatre, interdites aux hommes, sur la demande des musulmans. Dans de nombreux pays musulmans, les femmes
n'ont pas les mêmes droits que les hommes. Des religieux musulmans justifient cette inégalité par leur lecture du coran ou des hadidh.
Que dit l'association des musulmans de la cote basque sur la mixité dans les lieux publics ?
Que dit elle sur le port du foulard islamique ou de la bourqua ?
Droits de l'Homme.
La déclaration des droits de l'Homme de 19481, dont René Cassin2 fut un des principaux rédacteurs, déclare dans son article 18 :


zorg 30/09/2009 12:09


Proposition de lettre à envoyer aux élus de Bayonne.

Questions pour l'association des musulmans de la cote basque.


Une mosquée est en projet sur Bayonne.
Une mosquée n'est pas qu'un lieu de culte. C'est aussi une école coranique, un lieu de formation, de catéchèse musulmane.
Une association s'oppose à l'édification de cette mosquée pour des raisons paysagères.
Mais il-y-a bien d'autres aspects à examiner dans cette affaire pour savoir si l'on doit moralement soutenir ou s'opposer à cette construction.
Je demande aux responsables intellectuels, politiques, ou religieux de Bayonne de se renseigner
plus avant sur ce qu'est l'islam, bien plus qu'une religion, mais aussi un système de pensée qui gère la plupart des aspects de la vie privée ou publique dans les pays ou l'islam est devenu
majoritaire.
On nous dit que l'islam radical n'est qu'un courant de l'islam. L'association des musulmans de la cote basque ne verra donc certainement pas d'un mauvais oeil que les dits responsables la
questionne sur certains aspects de son interprétation de l'islam, et de leur application en Europe et à Bayonne.


Questions.
On nous déclare que l'islam serait une religion comme les autres, sous entendu comme celles que nous connaissons en France, le christianisme (catholicisme et protestantisme)ou le judaïsme.
Certains aspects de l'Islam, qui se répètent à travers le monde et font penser que ce système de pensée n'est pas compatible avec les idéaux de la société française ou basque,

La condamnation à mort pour apostasie1.
Une tradition bien établie de l'islam, basée sur des déclarations de Mahommed, veut qu'un musulman qui quitte l'islam soit condamné à mort. Tout musulman qui rencontre un apostat aurait le devoir
moral de le tuer. Il s'agit là d'un meurtre pour délit d'opinion.
Par exemple pendant l'été 2007, une fatwa a été lancée par le recteur de la faculté d’études islamiques de la prestigieuse université Al Azhar du Caire. Cette fatwa a condamné à mort un jeune
couple d'égyptiens qui s'étaient converti à l'islam, ce n'était pas au moyen-âge ou chez les talibans, mais en Egypte de nos jours.
On n'a pas vu d'autorité religieuse musulmane condamner ou contester cette fatwa,

L'association des musulmans de la cote basque approuve-t-elle ou condamne-t-elle cette fatwa ?

Liberté de penser, liberté d'expression.
Récemment l'actualité a été marquée par l'affaire des caricature de Mahomed parues dans la presse danoise. Les auteurs et éditeurs de ces caricatures ont été condamné à mort par fatwa.
L'association des musulmans de la cote basque approuve-t-elle ou condamne-t-elle cette fatwa ?

Égalité de droit.
Des passages du coran, des prêches d'imam à travers le monde, mais aussi en France; déclarent que les musulmans soient une «communauté supérieure», les autres étant des infidèles, des impies, des
mécréants, des égarés. Qu'en dit l'association des musulmans de la cote basque ?
Une tradition veut que lorsque les musulmans sont majoritaires, les chrétiens et les juifs soient soumis au statut de dhimmis, qui est un statut de citoyens de seconde zone.
Que pense l'association des musulmans de la cote basque de ce statut de dhimmis ?

Quelle est la place des athées et agnostiques dans une société majoritairement musulmane ?

Mixité.
On a vu récement dans certains pays de la communauté européenne, des piscines des places de théatre, interdites aux hommes, sur la demande des musulmans. Dans de nombreux pays musulmans, les femmes
n'ont pas les mêmes droits que les hommes. Des religieux musulmans justifient cette inégalité par leur lecture du coran ou des hadidh.
Que dit l'association des musulmans de la cote basque sur la mixité dans les lieux publics ?
Que dit elle sur le port du foulard islamique ou de la bourqua ?
Droits de l'Homme.
La déclaration des droits de l'Homme de 19482, dont René Cassin3 fut un des principaux rédacteurs, déclare dans son article 18 :