Montluel haut-lieu de l'égalité homme/femme!

Publié le par zebuloneuf

 

Vote musulman à Montluel. Où sont les femmes ?!

Mais où ont donc été prises ces deux photos ? Au Maroc ? En Algérie, en Tunisie ? En Iran ?

Non, non, vous n’y êtes pas : Ces deux magnifiques clichés exprimant la parfaite application de la parité homme / femme homme au sein de la communauté musulmane, ont été pris sur le sol de la république française, plus précisément sur la commune de Montluel dans l’Ain, par un photographe du journal Le Progrès de Lyon

blason islamique de la ville de MontluelCes deux photos agrémentent un article que nous nous faisons un plaisir de reproduire (en bleu ci-dessous), avec nos commentaires en gras et en rouge.


Le vote d’une partie de la communauté musulmane fut massif et macho hier dans le quartier de La Maladière à Montluel. Sur les 329 personnes essentiellement de sexe masculin venues voter, 96 % ont choisi la construction d’une salle par l’association cultuelle dans leur quartier. Promise avant le 15 mai, cette consultation devait permettre, aux personnes de sexe masculin appelées aux urnes, de faire un choix entre trois propositions : le maintien de la salle actuelle avec travaux et location par Dynacité ; la mise à disposition par la commune d’un terrain à La Maladière et construction d’une salle ou l’achat par l’association d’un terrain à l’extérieur du quartier (dans l’immédiat 3 500 m² dans une zone industrielle ou à échéance de 2 ans, dans l’actuelle caserne des pompiers).

D’une même voix, la municipalité comme l’association cultuelle dont le livre Saint enseigne que [4:34] Les hommes ont autorité sur les femmes (…) celles dont vous craignez la désobéissance (…) frappez-les. et que [2:223] Vos épouses sont pour vous un champ de labour; allez à votre champ comme [et quand] vous le voulez, se sont félicitées de la grande participation masculine.

« C’est un flux important de votants de sexe masculin et ce, depuis l’ouverture » assurait le maire Jacky Bernard (en chemise rose sur nos photos ci-dessus). Dans les faits, si le volume de votants de sexe masculin paraissait important, en revanche aucun chiffre ne permettait de vérifier le volume de votants de sexe féminin ni le taux de participation puisque nulle inscription préalable n’était nécessaire. Il n’en reste pas moins que cette consultation était très importante pour la communauté musulmane, surtout la communauté masculine, très inquiète pour l’avenir de sa mosquée. D’abord salle de réunion du quartier de la Maladière, devenue partiellement puis entièrement lieu de culte, l’actuelle salle de prière de Montluel fait, en effet, l’objet de tensions depuis quelques années. Vétuste et trop petite, compte tenu du nombre croissant des pratiquants, la salle est le centre de nombreuses discussions et de projets tous avortés. Le dernier en date étant l’agrandissement de l’actuelle mosquée. « Depuis quinze ans rien n’a changé », expliquait un des membres (masculin ?) de l’association cultuelle musulmane. Le maire s’est engagé à « résoudre le problème » mais alors qu’il envisageait d’aménager une salle de prière hors du quartier, espérant ainsi « désenclaver la Maladière », Jacky Bernard s’est opposé au refus (viril ?) de la communauté musulmane. Présentant les arguments de l’éloignement et de la sécurité des enfants et personnes âgées, une quarantaine de pratiquants (des pratiquantes aussi ?) avaient manifesté, le 10 avril sur le parvis de la mairie, décrochant ainsi l’assurance de voir la population (masculine ? musulmane exclusivement ?) du quartier consultée. Mais après le vote d’hier, la discorde perdure, ayant d’abord « salué le calme » dans lequel s’était déroulée la consultation, le maire fut (virilement ?) interpellé après avoir annoncé que l’avis serait à l’ordre du jour du conseil municipal de juin. En effet, prenant cette consultation pour une véritable assurance de voir leur choix devenir réalité, certains ne comprenaient pas que la démocratie implique la nécessité pour Jacky Bernard de soumettre le projet à son conseil ou craignaient même de voir le maire se servir de la représentation municipale pour faire fi de l’avis consultatif. Pour l’élu, il s’est engagé à soumettre le choix des habitants (masculins ?) du quartier le 18 juin au conseil municipal. On ignore si les éluEs auront droit de s’exprimer, au risque de heurter la sensibilité de la communauté musulmane masculine.

Rendez-vous est pris et nombre de personnes (de sexe masculin ?) consultées annonçaient déjà leur présence à la séance publique. On rappelle que le vote à bulletin secret peut-être demandé par tout membre d’un conseil municipal. Il est même obligatoire lorsque qu’un tiers du Conseil se prononce en faveur de cette modalité qui protège les élu(e)s de tous risques de rétorsions en cas de décision pouvant heurter une sensibilité pacifique et tolérante.

Source : http://www.leprogres.fr/fr/region/l-ain/ain/article/

1625343,179/Montluel-ils-votent-pour-une-mosquee-a-La-Maladiere.html – Voir copie d’écran

ACTION

A cause de problème d'impression sur ce blog lire la suite à cette page http://tinyurl.com/nqs492    à la rubrique ACTION

Commenter cet article

voyance par mail 04/08/2016 13:50

Merci infiniment pour cette utile et précieuse information. Super votre blog, bravo !