Soutien au gendarme de l'Oise

Publié le par zebuloneuf

Texte de yuri orlov mis en musique par la.rédaction.

Les faits: Le Figaro relate qu’un gendarme a fait dans l’exercice de ses fonctions  usage de son arme sur l’occupant d'une voiture qui forçait un barrage et que le militaire soupçonné d'avoir ouvert le feu a été déféré devant le parquet,  mis en examen et laissé libre sous contrôle judiciaire. 

Ecouter le document audio de RTL : http://tinyurl.com5s4eaa
Lire l'article de soutien de mediaslibres:
http://www.mediaslibres.com/tribune/post/2008/12/01/Soutien-au-gendarme-de-l-Oise2

Il est grand temps que quelqu'un apporte un sincère soutien aux forces de l'ordre, épuisées, nerveusement, physiquement et moralement. Qu'on leur donne enfin la possibilité de faire leur boulot, qu'on leur donne carte blanche pour nettoyer le pays de cette racaille qui se croit tout permis car protégée par un pouvoir qui a choisi de se défiler afin d'éviter les exactions habituelles.

Nous allons donc employer la méthode SITA. Soyons nombreux  à inonder  le  peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (PSIG) de Chantilly 60900 de nos lettres.

 

Courrier de soutien au gendarme de l'Oise mis en examen pour avoir simplement protégé sa vie, et aux autres défenseurs de la République .

 

 Après avoir lu et vu tout ce qui est apparu dans les médias concernant la mise en examen d'un militaire en mission qui a simplement fait son travail en  voulant protéger sa vie et a fait, dans l’exercice de ses fonctions, usage de son arme sur l’occupant d'une voiture qui forçait un barrage dans la nuit de jeudi à vendredi dans la région de Chantilly, dans l'Oise, il est triste de constater qu'une fois encore, les forces de l’ordre sont mises en cause dès qu’elles font leur boulot, de constater également que depuis des années la pitié va  toujours dans le même sens c'est-à-dire aux délinquants allant jusqu'à les victimiser. Pour peu que le délinquant soit issue d’une minorité tout est bon pour culpabiliser les français et  ceux chargés de faire respecter l’ordre et la loi. Si  l’opinion ne pleure pas sur la mort de ce voyou, elle pleure de rage, de colère et d'impuissance. On peut légitimement trouver surprenant de mettre en examen un gendarme qui fait son metier face à des délinquants qui se moquent de l'ordre public. Lorsque quelqu'un enfreint la loi il doit s'attendre à être puni, même si l'on doit avoir recours à la contrainte. Celui qui ne respecte pas les règles ne doit pas s'attendre à être respecté. La mise en examen de gendarmes ou policiers devrait être exceptionnelle. Cette mesure, tend curieusement à se banaliser. L'opinion a la désagréable impression que la balance penche bien souvent du même côté. Il serait désastreux que cette pratique judiciaire vise à calmer les esprits voire acheter la paix civile lorsque les lois sont délibérément piétinées. Nos dirigeants devraient prendre garde, ce sentiment d'injustice pourrait bien être perçu par les délinquants comme une faiblesse du pouvoir légitime... Comme il est difficile en France, pays gouverné par les associations antiracistes ( antiracisme=communisme du XXI ième siècle selon le philosophe Finkielkraut) et par une justice engagée idéologiquement, d'exercer sa fonction au service de l'Etat. Mieux vaut être un délinquant pour avoir droit à la mansuétude des uns et des autres. Ce gendarme ne devrait pas être soumis à la justice pour avoir fait son devoir, une simple enquête interne suffirait à la reconstitution des faits, s'il y a faute, le panel de sanctions propres au corps des gendarmes est déjà dissuasif. En fait, gendarme ou voleur, pour les juges même combat, mais avec avantage au voleur.

Heureusement que le port d'armes n'est pas libre en France, car les justiciers seraient nombreux... Il est en effet révoltant de voir qu'un gendarme qui n'a fait que son boulot va être inquiété par la justice et sa propre hiérarchie; sauf à doter les forces de l'ordre de pistolets à eau,on voit mal comment ce type d'incidents pourrait se terminer autrement.
Mais ne parlons pas de "drame" dans cette affaire; le drame aurait été que ce gendarme soit tué par la voiture de ces voyous. Une fois encore, la société se trompe de victime. Pourquoi donc armer nos forces de police et de gendarmerie pour les condamner ensuite s'ils utilisent les armes de la République dans l'exercice de leurs fonctions ? On parle de bavure alors qu'il y a vol, fuite et menace de mort avérés par des malfrats. Un conseil aux gendarmes, laissez vos armes à la brigade avant de partir en patrouille puisque vous n'avez pas le droit de vous en servir,meme quand votre intégrité est menacée !

Forces de l'ordre: La partie saine de la population est avec vous. Espérons que ce militaire bénéficiera d'un soutien énorme car le poids de son geste de défense doit lui être lourd à porter.

Solidarité avec le militaire de Chantilly et son entourage!


ACTION
On applique la bonne vieille méthode SITA inspirée par Amnesty International :  une lettre, dans une enveloppe timbrée, envoyée par la poste (voir http://tinyurl.com/6r4fsu et http://tinyurl.com/592ezu )

Oubliez les courriels : ils n’ont, littéralement, aucun poids.

Quoi mettre dans les enveloppes?

Dans les enveloppes on mettra le courrier de soutien  ci-dessus (fichier du navigateur-->aperçu avant impression---> imprimer) qui tient en une page . Au verso de cette page on pourra imprimer un dessin de Steph Bergol http://coranix.org/stephbergol/index.htm comme celui-ci :
http://www.coranix.org/stephbergol/carterougeislam.htm 
et en deuxième feuille le recto-verso de présentation de l'islam :
 http://www.coranix.org/action/presentation_islam.pdf
Un timbre ordinaire est suffisant pour 2 feuilles=4 pages.

  Destinataire:
L'adresse du PSIG de Chantilly:
http://www.oise.pref.gouv.fr/Site/Demarches/rubriques_guide/liste_gendarmerie.pdf

Eventuellement, vous pouvez recenser vos actions au Sitathon, http://sitathon.blogspot.com afin d’inciter d’autres internautes à agir de même.

Commenter cet article