Serait-ce le drapeau du HAMAS qui flotte sur la mosquée de Mulhouse? Bockel démission

Publié le par zebuloneuf

Nous relayons ici l'information/action lancée sur l'observatoire de l'islamisation de Joachim Véliocas le 16/09/08 :
http://www.islamisation.fr/

Le drapeau du Hamas flotte sur Mulhouse

 

mu0003s30_20080913_BR.jpg

  Ce titre n'est pas une technique de racolage d'un site islamophobe jouant sur la peur des musulmans. C'est une réalité, filmée par les caméras de France 3 Alsace le 25 août dernier lors d'un reportage couvrant la mise sur chantier de la Grande mosquée de Mulhouse. Outre sa salle de prière d'une capacité de 2000 fidèles, la mosquée aura sa "medina" qui regroupera une gallerie commerciale (dont une supérette), 10 salles de classes de charia, une bibliothèque, une salle informatique, une salle de sport , une salle polyvalente de 600m2, un salon de thé ainsi que des salles de réception. Budget total: 3,6 millions d'euros. La mosquée sera surmontée d'un minaret. Le tout sur 4,5 hectares. 

  Le drapeau, très facilement identifiable, flottant déjà sur les locaux provisoires, fait froid dans le dos lorsqu'on sait que le Hamas, longtemps sur la liste des organisations terroristes de l'UE , est toujours classé comme tel par de nombreux pays, rendu coupable du massacre de milliers de civils israeliens par des moyens terroristes.

  Les députés du Hamas annoncent eux clairement la couleur « conquérir Rome », voir notre précédent article à ce sujet.

  Dans mon livre, L'islamisation de la France (de Bouillon) je m'étais arrêté sur la nature totalitaire du mouvement palestinien:

« Dans un document interne transmis aux mosquées de Gaza apparu en 2005, le Hamas recommande la formation d’une force maitrisant les arts martiaux. Pour combattre le sionisme ? Non. Pour « suivre et contrôler à domicile les familles afin d’établir des rapports sur leur comportement » explique la note. Comment ne pas faire le rapprochement avec une jeune mariée tuée par 5 miliciens du Hamas en avril 2005, punie car elle se promenait main dans la main avec son époux ! Le Hamas veut imposer aux non-musulmans vivant sous son autorité le statut discriminatoire de la  dhimma, avec paiement de  la jiziya. Le chef du groupe Hamas au Conseil municipal de Bethléem confirma dans une interview accordée au quotidien américain Wall Street Journal : « Nous, militants du Hamas, nous avons effectivement l’intention de rétablir le paiement de cette taxe à un moment ou à un autre. Nous accueillons tout le monde en Palestine, mais à condition de se soumettre à nos lois ». Lors du ramadan 2006, une fois installés au pouvoir, les partisans du Hamas contraignirent les commercants (même chrétiens) à fermer boutique la journée, chose que le Fatah laicisé n’avait jamais fait auparavant. A sa fondation, le Hamas rédigea une constitution le 18 août 1988. Elle a l’avantage d’énoncer les réelles motivations du mouvement sans ambiguités. Dans l’article 13, la notion de paix est purement bannie : « Les initiatives et ce que l’on appelle les solutions pacifiques et les conférences internationales,sont contraires aux principes du Mouvement de résistance islamique [ …] Iln’y a pas de solution à la question palestinienne si ce n’est à travers le Djihad. »

L’appartenance au mouvement des Frères Musulmans est inscrit dans le deuxième article de leur constitution : « Le Mouvement Islamique de Résistance est une des branches des Frères Musulmans en Palestine. L’Organisation des Frères Musulmans est une organisation universelle qui constitue le mouvement Islamique le plus important des temps modernes »

 Les chrétiens formaient au début du XXe siècle la moitié de la population arabe dans la région de Jérusalem et un quart de la population palestinienne arabe. Un siècle plus tard, les intimidations et pressions successives ont résigné  à l’exil  les autochtones, les chrétiens ne formant plus que 2% de la population palestinienne.

Cité in Joachim Véliocas, L'islamisation de la France, éditions de Bouillon, page 135 

 

hamas%20march%20w%20flag%204%2023%2004.jpg

   Tout devient plus clair lorsque l'on connaît le profil des musulmans qui gèrent le projet « alsacien ».Un article du journal local LePays.fr du 13 septembre confirme que le projet est piloté par l'UOIF, branche française des Frères musulmans, qui fit applaudir lors de son congrès du Bourget en avril 2004 la mémoire du chef du Hamas, le Cheik Yassine, peu avant neutralisé par Israël. 

« C’était en juillet 2006. Les responsables de la mosquée An-Nour, le plus ancien lieu de culte musulman d’Alsace situé rue Neppert à Mulhouse affilié à l’UOIF (Union des organisations islamiques de France) présentaient, en présence du maire Jean-Marie Bockel, l’avant-projet de la nouvelle mosquée qui sortira de terre ces prochains mois tout au bout de la rue d’Illzach (voir L’Alsace du 04/07/06).
La Ville a cédé un terrain d’une superficie de 4 500 m² (d’une valeur de 235 000 € HT) de forme triangulaire, derrière le cinéma Kinepolis. » Source.

   Effectivement, Le 15 septembre 2008, une réunion du conseil municipal entérina une subvention de 235 000 euros pour acquérir comme promis les hectares nécessaires. Cette entorse à la loi de 1905, souvent présentée comme un « toilettage »,  va dans le sens des positions de Nicolas Sarkozy, qui a de nombreuse fois exprimé son souhait de financer les mosquées avec l’argent public.

Dèjà, lors du conseil municipal délibératoire, le 18 septembre 2006, le ministre d'ouverture Jean Marie Bockel affirma : « cette architecture nous convient, y compris la coupole et le minaret. Il est normal qu'un lieu de culte soit identifié tout en respectant son environnement. » 

On voit mal comment dans l'environnement de la ville de Mulhouse, un tel monument oriental pourrait s'intégrer. Un minaret toisant la « ville au cent cheminées », qui accueilli longtemps les ordres monastiques Fransiscains, Augustins, Clarisse et les Chevaliers de l'ordre de Malte implantés dès 1269 en la chapelle Saint-Jean ? 

Nous avions, déjà l'année dernière, publié un long article décortiquant l'idéologie et les acteurs composant l'association rattachée à l'UOIF.

Interrogé par France 3, le responsable du projet de la mosquée de Mulhouse Mahfoud Zaoui, précise l’engagement total de la mairie l à ses côtés : « Il y a un travail de fond, de partenariat, de collaboration qui est fait, qui se passe avec la mairie 1»

 

L'adjoint au Maire de Mulhouse, Bernard Stoessel, affirme lui tranquillement que « ce qui est possible aujourd'hui ne l'était sans doute pas il y a vingt ans ». On ne saurait lui donner tort. Le collaborateur de Bockel explique sans honte : « L'évolution s'est faite dans le sens d'une meilleure connaissance de l'islam de la part des Mulhousiens « de souche ». Ils s'aperçoivent le caractère pacifique et non intégriste de la majorité d'entre eux [les musulmans] 2». Le simple fait d'appuyer sur cette précision montre que le «caractère pacifique et non intégriste »ne coule pas automatiquement de source quand on parle des adeptes de la foi du jihâd.

 7e151bfa9927872b261915516d1f49bb.jpg

Depuis notre note de juin 2007 présentant le ministre des Anciens combattants comme un collaborateur de l'islamisme radical, nous persistons et signons. Pierre Laval et Philippe Pétain n'étaient eux pas en position de force en 1942 pour négocier, et ils n'avaient pas invité l'occupant.

Jean-Marie Bockel, lui, n'a aucune excuse et doit démissionner d'urgence.

 

Résistez! Appellez la mairie de Mulhouse au 03 89 32 58 58 et écrivez à la permanence UMP de la ville "cocufiée" par l'investiture du socialiste rendant fou de rage la section locale. 

Prévenez la police municipale de Mulhouse en les alertant que le Hamas a posé ses bagages dans la ville au 03 89 60 82 00.

Comme la police de Mulhouse est contrôlée par le collaborateur Bockel, frappez plus haut :

Voici les numéros atterrissant à la Direction centrale du renseignement Intérieur, issu de la fusion entre la DST et les RG  :

01 41 05 46 51 ou

01 41 05 46 53 ou

01 47 58 01 96

 

Pour ceux qui préfèrent écrire:

Service transmission de données

Direction centrale du renseignement Intérieur

84 rue Villiers

92300 Levallois Perret

  Afin de s'assurer que l'affaire rencontrera un écho médiatique, appellez le Crif au 01 42 17 11 11 et demander Pierre Levy de la section Alsace afin de lui demander ce qu'il en pense, lui qui réclame le jumellage de l'Alsace avec le nord d'Israel. Vous pouvez également copier/coller l'article et l'envoyer à l'ambassade d'Israel en France. Eux qui veulent favoriser l'Alya en argumentant sur la montée de l'antisémitisme en France, notre sujet tombe à pic.

Joachim Véliocas, 16 septembre 2008. Observatoire de l'islamisation.

1 France 3, 19/20, archive du site Mosquethon.org

2Cité dans le quotidien Dernières nouvelles d'Alsace, édition du 8 septembre 2008.


Commenter cet article