Action NON à la charia à Saint Orens de Gameville (affaire redeker)

Publié le par zebuloneuf

Un professeur de Saint-Orens de Gameville menacé de mort…

Une du journal La Dépêche du Midi : Fatwa sur le prof

… et obligé de se cacher . Son crime ? Avoir publié un article critiquant l'islam dans le journal Le Figaro.

Robert Redeker, professeur de philosophie au lycée Pierre-Paul-Riquet à Saint-Orens de Gameville, dans la proche banlieue de Toulouse, signe une tribune libre dans Le Figaro du 19 septembre 2006 où il dénonce « la violence de l'islam ».

Dès parution de l'article, Robert Redeker est victime de nombreuses menaces de mort de la part de musulmans, par téléphone et par courrier électronique. On lui reproche d'avoir écrit... la vérité ! Comme par exemple que « le Coran est un livre d'inouïe violence » ou que Mahomet est un « chef de guerre impitoyable, pillard, massacreur de juifs et polygame ». Ce qui est exégétiquement et historiquement parfaitement exact.

Mais il ne faut pas dire que l'islam est violent… sous peine de représailles violentes de la part de musulmans !

La menace est si sérieuse que Robert Redeker, à l'instar d'Ayan Hirsi Ali, Messaoud Bouras ou Salman Rushdie, a dû abandonner ses cours et son domicile pour se cacher dans un endroit secret. La DST prend l'affaire au sérieux, et assure une protection rapprochée de l'individu et de sa famille à qui des adeptes zélés de « la religion de paix et de tolérance » promettent le sort de Théo Van Gogh. La section antiterroriste du parquet de Paris, dirigée par le juge Bruguière, enquête sur les auteurs des menaces de mort.

L'article qui met en émoi la « communauté musulmane » de France a été retiré du site du Figaro, mais il est repris par de nombreux sites résistants.

Depuis sa cache, Robert Redeker a donné une interview à La Dépêche du Midi, où il confirme ses propos, affirmant que « ce qui m'est fait correspond tout à fait à ce que je dénonce dans mes écrits : l'Occident se retrouve sous surveillance idéologique de l'Islam. ». Il dénonce le « chantage au terrorisme » qui menacent « nos traditions de liberté » et « notre souveraineté nationale ». Il demande à ses élèves d'être « vigilants » et « de bien prendre garde, toujours, à conserver et à défendre leur liberté de penser et de s'exprimer ».

Il faut dire qu'avec plusieurs mosquées en projet dans la ville voisine de Toulouse, les musulmans sont d'ores et déjà aux portes de Saint Orens de Gameville.....

Nous relayons cette opération. Les modalités d'action  sont clairement expliquées sur le site  :
http://coranix.org/action/saint_orens.htm#avocat
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

moderateur blog DLR 16/06/2008 07:55

pas d'attaque personnelle sur notre blog.
pour avoir les lettres de demisssionde NDA a l'UMP mettez votre adresse mail et nous vous les enverrons pour dissiper toute ambiguité.
Bien a vous