Le grand savant musulman Muhammad Hamidullah : un fieffé menteur!

Publié le par zebuloneuf



                          Le grand savant musulman Muhammad Hamidullah vénéré par les musulmans francophones

Quand les savants musulmans utilisent la ruse pour propager leur religion


Remarque: j'encourage tout le monde (musulmans comme non-musulmans) à entrer dans le débat. Faites des recherches. Posez des questions à des musulmans, à des imams, à des incroyants, à propos de ce que je dis.


En 2003, lorsque je cherchais à connaître l'islam, je me suis rendu dans une librairie musulmane. Pendant un moment, j'ai fait le tour de tous les livres disponibles. Comme j'étais un peu perdu, j'ai demandé conseil. En plus du Coran traduit par Hamidoullah, on m'a proposé plusieurs livres et cassettes, que j'ai achetés. Parmi ces livres, il y avait "Initiation à l'Islam" par Muhammad Hamidoullah. Je me souviens que j'avais trouvé pas mal de demi-vérités en le lisant, c'est-à-dire des affirmations pour laquelle l'auteur ne mentait pas franchement, mais par exemple qu'il disait délibérément les choses de manière à ce que le lecteur comprenne autre chose, ou alors qu'il ne disait pas tout...

J'ai décidé de faire un inventaire non-exhaustif des mensonges ou demi-vérités que contient ce livre. C'est d'ailleurs l'objet de cet article. La malhonnêteté et la volonté de tromper qui animait ce "savant" peuvent surprendre quand l'on n'est pas encore habitué aux méthodes de certains propagateurs de l'islam orthodoxe.


        


Dans le paragraphe 297 (page 135), Hamidoullah nous dit que:

Dans un intéressant passage, le Qoran (47:35) enjoint la paix, disant: "Ne faiblissez donc pas, mais appelez à la paix, alors que vous avez le dessus; Dieu est avec vous, et il ne portera pas préjudice à vos oeuvres"

Voir le scan du paragraphe 297

Maintenant, que dit le verset 35 de la sourate 47? Prenons la traduction de Hamidoullah (la sienne, donc).

47.35. Ne faiblissez donc pas et n'appelez pas à la paix alors que vous êtes les plus hauts, qu'Allah et avec vous, et qu'Il ne vous frustrera jamais [du mérite] de vos oeuvres.

Source: http://www.yabiladi.com/coran/sourat-47-30-.html


Toutes les traductions du Coran disent la même chose que celle de Hamidoullah. Pourtant, ce dernier, dans son livre "Initiation à l'Islam", nous ment en nous proposant une traduction qui dit le parfait opposé de toutes les traductions du Coran y compris la sienne! Il ne peut pas s'agir d'une coquille de l'éditeur: en effet, Hamidoullah dit deux fois la même chose de deux manières différentes: "le Qoran (47:35) enjoint la paix", puis "Ne faiblissez donc pas, mais appelez à la paix, alors que vous avez le dessus". Il y a bel et bien mensonge délibéré. Il faut dire que le mensonge est indispensable pour que l'islam orthodoxe ne dégoûte pas, mais plaise. Si les musulmans (la plupart) et les non-musulmans prenaient connaissance du contenu de cette religion, ils ne seraient pas en mesure de l'accepter et partiraient en courant. Le travail des propagateurs de l'islam orthodoxe consiste donc à cacher certaines choses, à mentir pour convaincre. Mais il suffit que les gens sachent la vérité, et tout leur travail tombera à l'eau.



NDR la suite en rouge est un ajout à l'article initial que j'avais copié/collé, qui prouve l'honnêteté intellectuelle de l'auteur et que je m'empresse de publier ce qui ne remet pas en cause la volonté manifeste de tromper du grand savant Muhammad Hamidullah vénéré par les musulmans francophones.

 

J'ai récemment été surpris d'apprendre que ma traduction personnelle du Coran, qui est aussi celle
disponible sur Yabiladi ou sur feu islam-danger, n'est pas de Hamidoullah,
mais c'est la version du roi Fadh, basée sur celle de Hamidoullah, appelée par abus de langage "traduction de Hamidoullah".
En fait, c'est une traduction de Hamidoullah... corrigée. Je suis navré pour cette erreur, pendant longtemps pas un seul musulman
ne m'a contredit, au lieu de ça j'ai même été censuré sur certains forums quand j'y copiais cet article, et je voyais sans cesse
aussi bien des musulmans que des non-musulmans désigner cette version comme "traduction de Hamidoullah". En revanche, la traduction de Hamidoullah
de 1989 dit bien: "Ne faiblissez donc pas, mais appelez à la paix, alors que vous avez le dessus; Dieu est avec vous, et il ne portera pas préjudice à vos oeuvres".
Mais selon une traduction du Coran par Hamidoullah datant de 1959, on lit: "Ne faiblissez donc pas et n'appelez pas à la paix alors que vous êtes les plus hauts, qu'Allah
et avec vous, et qu'Il ne vous frustrera jamais [du mérite] de vos oeuvres" (source: Coranix,
disponible à partir de la page Coranix, diverses traductions du Coran qui en donne aussi la description).
Mohammed Hamidoullah a-t'il changé d'avis quant à la traduction du verset 47:39? Le document word de Coranix est-il présenté
par erreur comme une traduction du Coran par Hamidoullah?

Je dispose actuellement de très peu de temps pour cause d'études très importantes pour moi. J'ai joint plusieurs personnes pour tenter
d'en savoir plus, sans succès. Je m'occuperai de tout ça lorsque mes études seront terminées. Si réellement Hamidoullah
a traduit ce verset dans sa traduction officielle du Coran de la même manière que dans son livre "Initiation à l'islam", alors je ne peux plus lui faire le reproche d'avoir
menti en donnant dans ce livre une traduction contraire à toutes les traductions officielles y compris la sienne. En revanche,
il me semble un peu fort de faire de la publicité pour le soi-disant pacifisme de l' "islam" en choisissant spécialement un verset
que l'on traduit complètement à l'opposé de la quasi-totalité des traductions existantes, et surtout des exégèses (tafsirs),
tout ceci en omettant de mentionner l'existance d'autres traductions. Sans être aussi grave que la tromperie que j'ai tout d'abord
cru voir dans le livre "Initiation à l'islam", ça montre quand même l'importance de ne pas tomber dans la naïveté quand on s'informe
sur telle ou telle religion, et de se procurer des sources diverses et contradictoires.

 

Dans le paragraphe 440, Hamidoullah nous parle de l'apostasie (renoncer à l'islam après avoir été musulman). Il nous parle de sanctions à l'encontre de ces musulmans qui ont renoncé à leur foi. Mais il se garde bien de dire en quoi consistent ces sanctions. Ensuite il nous dit que de toute façon, ces sanctions n'ont pas été employées dans les états islamiques, car les musulmans tiennent tellement à leur religion que les cas d'apostasie sont à peu près inexistants. Les sanctions à l'encontre des apostats ne seraient là qu'à titre dissuasif. Quand on lit cela, on se sent rassuré.

Voir le scan du paragraphe 440

Mais au fait, quelle est la sanction que l'islam orthodoxe prescrit à l'encontre des apostats? La mort (cf mon article sur l'apostasie en islam). Ah ça fait tout drôle d'un coup. Ca fait en tout cas pas le même effet qu'après avoir lu le paragraphe 440 du livre de Hamidoullah! Ce dernier sait pourquoi il parle de "sanctions" sans dire plus précisément de quoi il s'agit... Par ailleurs, il est faux de dire que les apostasies à l'islam sont notoirement inexistantes. A la mort de Mohammed (le "prophète"), le premier calife, Abou Bakr, a dû faire face à l'apostasie d'une grande partie des tribus arabes. En conséquence de quoi il les a combattues. Les tribus ont été obligées, par la force, d'embrasser à nouveau l'islam orthodoxe. Celles qui n'ont pas accepté ont été exterminées. Sans la peine de mort en cas d'apostasie, nous n'aurions certainement jamais entendu parler de l'islam. Même aujourd'hui, tout croyant musulman qui aurait tendance à se poser des questions sur sa religion par amour de la vérité, est dissuadé aussi bien par des menaces divines (enfer) que par des menaces de mort (peine de mort s'il apostasie). Si malgré tout certains perdent leur foi, ils ne le diront pas, ou très rarement, afin de ne pas prendre de risques. Résultat: le gros du peuple n'est pas au courant de ces apostasies et a l'illusion que tout le monde croit sans problème, ce qui a un effet de pub. Si on ne voit que des gens très croyants, convaincus, autour de nous (et si les statistiques nous disent qu'une grande partie de la population croit), quelque part, on a l'impression que la religion concernée est plus crédible. Alors que si on voit fréquemment des gens qui quittent cette religion, et qui de plus partagent leur témoignage, ça fait réfléchir. L'islam orthodoxe non seulement est une secte qui a réussie grâce à la peine de mort en cas d'apostasie, mais même actuellement elle se maintient grâce à cette loi.



Dans le paragraphe 413, Hamidoullah nous dit que l'islam est une religion très hospitalière (même envers les non-musulmans et en particulier les idolâtres), que cette qualité fait partie intégrante de l'islam (vers le scan du paragraphe 413). Pour preuve, il nous cite le verset 6 de la sourate 9. Il le cite comme suit:

"Si un païen te demande asile, alors donne-lui asile [...] puis fais-le parvenir à son lieu de sécurité."

Le verset est coupé. Si l'on cite le verset entier, ça donne quoi? Ceci:

9.6. Et si l'un des associateurs te demande asile, accorde-le lui, afin qu'il entende la parole d'Allah, puis fais-le parvenir à son lieu de sécurité. Car ce sont des gens qui ne savent pas.

Source: http://www.yabiladi.com/coran/sourat-9.html

Visiblement, Hamidoullah semble avoir trouvé nécessaire de ne pas citer le verset en entier (qui parle d'acceuil à des fins de prosélytisme). Et ce verset n'exclue d'ailleurs pas le fait que l'état islamique soit en guerre avec les pays qui ne sont pas dirigés par la charia, et qu'une fois ceux-ci conquis et la loi islamique appliquée, les gens du livre puissent conserver leur religion s'ils se soumettent au statut de dhimmis, tandis que les idolâtres, athées, etc..., soient forcés, cette fois-ci, d'adopter l'islam orthodoxe (voir notamment les versets avant et après le verset 9:6 et leur interprétation officielle, ce que Hamidoullah n'a bien sur pas mentionné). Si une personne (civile) d'un de ces pays en guerre, qui n'a pas encore entendu parler de l'islam, se trouve dans l'état islamique, les musulmans doivent l'accueillir, pour que, si possible, il se convertisse à l'islam orthodoxe de son plein gré: Mohammed, même s'il était, d'après l'islam orthodoxe, prêt à utiliser la force pour propager sa religion, avait tout intérêt à ce que le plus de gens possible se convertissent de leur plein gré. Les vrais croyants sont plus efficaces que les hypocrites qui risquent de trahir. Voici un article sur le but de la guerre dans l'islam orthodoxe.



A propos de l'esclavage en Islam, Hamidoullah nous dit, dans le paragraphe 195, que le but de sa légalité n'est pas d'exploiter les gens, mais de procurer un toit aux prisonniers de guerre qui ont tout perdu et qui ne peuvent pas rentrer chez eux:

Vers la première partie du paragraphe 195
Vers la deuxième partie du paragraphe 195

Ce qu'il dit sur l'esclavage fait se dresser les cheuveux sur la tête de toute personne qui connait les pratiques de Mohammed d'après la Sounna. Hamidoullah parle sans doute, entre autre, du sort réservé à la tribu juive des Beni Qurayza dont les hommes ont été tués (entre 600 et 900) et les femmes et les enfants réduits à l'esclavage, à cause d'une accusation de trahison à l'encontre de certains membres de cette tribu.



Dans le paragraphe 76, Hamidoullah nous dit que parmi les différentes sources dont on dispose sur l'islam naissant, il y a les lettres missionaires que Mohammed a envoyé aux différents souverains pour les inviter à se convertir à l'islam (vers le scan du paragraphe 76). Nous disposons effectivement de telles lettres, peut-être effectivement envoyées par Mohammed aux souverains voisins (c'est assez incertain, mais Hamidoullah choisit apparemment de les considérer authentiques); cependant Hamidoullah se garde bien d'en donner le contenu. La plupart sont certes pacifiques. Mais la "lettre missionnaire" au peuple d'Oman (isolé, n'ayant pas les moyens de se défendre contrairement aux empires byzantin et perse notamment) est la suivante:

"Paix soit sur celui qui suit le chemin droit! Je vous appelle à l'Islam. Acceptez mon appel, et vous serez indemne. Je suis le messager de Dieu envoyé à l'humanité, et l'annonce sera effectué sur les mécréants. Si, donc, vous vous identifiez à l'Islam, j'accorderai la puissance sur vous. Mais si vous refusez d'accepter l'Islam, votre puissance disparaîtra, mes chevaux camperont sur l'étendue de votre territoire et nous régnerons en votre royaume."

Lire le texte original en arabe

Hamidoullah savait très bien que présenter ces lettres comme authentiques impliquait encore une fois que Mohammed ait utilisé la violence pour propager sa religion, ce que Hamidoullah nie pourtant. Mais ce dernier n'a cependant aucun problème à mentionner ces lettres sans en donner le contenu, afin de souligner à quel point le début de l'islam serait bien documenté.



Ce sont là quelques exemples. Le livre "Initiation à l'Islam" est truffé de demi-vérités, de mensonges par omission de ce genre. Je ne compte pas tous les citer, ça demanderait trop de travail. Néanmoins je compte en rajouter d'autres plus tard. Je pense qu'après cet exposé, tout le monde peut cerner les intentions du "savant" Hamidoullah.

SOURCE :  Le site anti-religion http://www.anti-religion.net

Commenter cet article

linda 08/01/2013 22:36

il est strictement interdit de mentir dans l islam et l islam n a certainement pas besoin de contre vérités pour se propager vous n avez pas remarqué a quelle vitesse il se propage et ce malgré
toute la mauvaise publicité qui se fait autour de cette religion (et oui c est le miracle divin! )quant a la takia elle n est certainement pas un précepte de l islam mais elle juste pratiquée par
la secte chiite comme le suicide est pratiqué par certaines sectes chrétiennes "que dieu nous guide tous"

Louisa YALA 17/12/2012 15:42

ALLAH die qu'IL EST DIEU dans le coran c'est Le Livre de LA LUMIERE DIEU ildie que DIEU est DIEU pour faire valoir SES NOMS

alnabab 05/03/2012 00:37

Il y a erreur de traduction,il n'y a ni mauvase foi ni ruse.D'abord,l'appel à privilégier la paix se trouve dans la sourate al anfal(VIII,61).Quelle que soit la traduction du Dr Hamidullah(Que Dieu
l'accueille dans sa Miséricorde),"appelez" ou "n'appelez pas",on voit que c'est l'impératif,ce qui n'est pas la forme grammaticale dans le texte d'origine.Le Coran ne dit pas ("w 'adoou" ou "wa la
tadoou");mais,"fatadoou",c'est une conséquence de l'impératif précédent.Donc,je traduirai ainsi:"Ne faiblissez pas en appelant à la paix",c'à-d. en capitulant.

zebuloneuf 22/07/2011 13:59


A relleb
Le problème ici est que dans 2 textes d'Hamidullah la même phrase est à la forme affirmative dans un texte et négative dans l'autre.
Explique-nous comment oui c'est pa.reil que non


benomark 02/06/2011 11:49


Merci pour ce rappel du contexte des versets, le fait de lire le contexte éclaircit d'ailleurs beaucoup de choses et donne parfois un éclaricissement de certains versets eux-même.

Jazak ALLAH khairane